«Nous visons à mettre en valeur autant que possible la diversité du documentaire»

FIPADOC: La directrice générale Christine Camdessus offre un aperçu de l'édition 2020 des festivals de Biarritz.
Bianca-Olivia Nita
Bianca est journaliste indépendante et critique documentaire. Elle collabore régulièrement à Modern Times Review.
Date de publication: janvier 19, 2020
FIPADOC-Christine Camdessus-MTR en vedette

Festival international du documentaire FIPADOC se réunit pendant 6 jours chaque année à Biarritz, où l'industrie et le public se réunissent autour d'un travail non-fiction exceptionnel.

Avec son édition 2020 du 21 au 26 janvier 2020, Modern Times Review parlé avec le directeur exécutif du festival, Christine Camdessus.

Cette année, la FIPADOC présente une solide sélection de films documentaires axés sur les femmes en position de pouvoir. Pourquoi ce thème?

Ce thème s'est révélé organiquement. Lorsque vous effectuez une sélection, vous ne savez pas dès le début à quoi ressemblera la sélection finale. D'une certaine manière, c'est comme être dans le magasin de fleurs, vous choisissez les plus belles fleurs, mais à la fin vous devez faire un bouquet et vous choisissez les fleurs qui vont ensemble. Et ce que nous avons découvert, c'est que nous avions tant de bons films axés sur un personnage féminin de premier plan, et c'était quelque chose de surprenant. Nous avons également trouvé de tels films l'année dernière, mais cette année, les films que nous avons sélectionnés sont particulièrement puissants. Le FIPADOC n'est pas un festival du film féminin, nous ne cherchons certainement pas uniquement des films réalisés ou dédiés aux femmes, mais à une époque où l'égalité des sexes est un enjeu important, nous avons décidé d'introduire la sélection de cette année autour de ce thème.

Et le pays invité de cette année est la Suède. Pourquoi la Suède?

Suède a une production documentaire incroyable et un très haut niveau de créativité. Nous avons également choisi la Suède car ils sont très bons en coproduction avec d'autres pays. En plus de cela, ils ont certainement beaucoup de savoir-faire important. Par exemple, la Suède a été confrontée à la concurrence pour les plates-formes plus tôt que dans d'autres parties de l'Europe, et ils ont eu une réponse très forte à cela. Il y a beaucoup à apprendre de la façon dont ils ont répondu.

Y a-t-il un critère ou un aspect particulier que vous recherchez dans le processus de sélection?

Nous recherchons toujours le meilleur - le meilleur de ce qui a été produit l'année précédente, et principalement des films en provenance d'Europe. Nous n'en sommes qu'à la deuxième édition, mais nous avons reçu beaucoup plus de soumissions que l'année précédente, et nous en sommes très heureux. Et nous visons à mettre en valeur autant que possible la diversité du documentaire - qu'il soit axé sur la politique, la culture, la musique, ce n'est pas le cas…


Cher lecteur. Vous avez lu 5 articles ce mois-ci. Pouvons-nous vous demander de soutenir MODERN TIMES REVIEW avec une course abonnement? C'est seulement 9 euros par trimestre à lire, et vous aurez un accès complet à près de 2000 articles, tous nos e-magazines - et nous vous enverrons les prochains magazines imprimés.
(Vous pouvez également modifier votre propre page de présentation connectée)



Pourquoi ne pas laisser un commentaire?