Plus

    Les années à venir

    SOCIÉTÉ: Le film de Maite Alberdi touche habilement un thème délicat et nous invite avec compassion et tendresse à réfléchir sur l'isolement, les rigueurs de la société patriarcale et l'organisation du travail et de la famille.

    Regardez ce film avec l'aimable autorisation de œillet ci-dessous (sous réserve des marchés disponibles)

    Maite Alberdi est l'une des plus importantes Latino-américain voix dans le domaine documentaire. En 2011, elle a fait ses débuts avec Le sauveteur (El Salvavidas). Avec L'heure du thé (La Once) en 2014, elle a reçu plus de 12 prix internationaux et une nomination pour le meilleur film ibéro-américain aux Goya Awards 2016. Son dernier film Les adultes (Los Niños) a remporté 10 prix internationaux dont à DocsBarcelone. Le présent documentaire L'agent taupe (El Agente Topo) est déjà né sous le bon auspice du Best Pitch à IDFA en 2017 et a été publié cette année 2020 au Sundance Concours mondial de documentaire sur le cinéma.

    Jouer avec le format

    L'agent taupe est une fiction qui joue avec le format documentaire, ou un documentaire assemblé avec une intrigue fictive. C'est une combinaison élégante de documentaire d'observation et film noir, mais c'est aussi une tendre excuse et une réflexion déchirante. Une excuse invitant le public à partager du temps avec un groupe d'octogénaires et de nonagénaires et à vivre la dureté de l'oubli et l'incompréhensible invisibilité que la société chilienne accorde souvent aux membres de la famille qui atteignent ces âges. Une réflexion facilement extrapolable à l'écrasante majorité des riches occidentaux.

    Romulo Aitken a un homme embauché pour effectuer des travaux d'enquête dans des maisons de retraite. Malheureusement, l'agent souffre d'une blessure invalidante, alors l'agence met en place une annonce pour trouver un homme âgé pour agir en tant qu'agent d'infiltration dans une maison de retraite, sous prétexte de savoir si la mère d'un client est correctement prise en charge. Ce type d'embauche est courant chez les proches qui se sentent coupables d'avoir institutionnalisé leurs aînés. Et c'est ce recrutement qu'Alberdi attendait pour lancer l'enquête.

    Ainsi, l'agence du détective privé Romulo Aitken frappe d'abord le film, grâce à cette étrange coïncidence, fournissant à Maite Alberdi le pilier de l'intrigue pour développer le film.

    Le besoin occasionnel d'embauche conduit à une série d'entretiens comiques auxquels participent plusieurs hommes plus âgés qui ont été surpris de pouvoir postuler à un emploi à leur âge, moment auquel le film nous mord pour la première fois et révèle la position de ces prétendants. , qui se sentent toujours utiles et capables, mais que la société ne considère plus comme valables.

    Sergio Chamy répond à cette annonce, pour être finalement embauché en tant qu'agent d'infiltration, et guidera la caméra à travers le reste du film en tant que personnage principal. L'octogénaire récemment veuf, maladroit avec les instruments du métier mais gentil et à la voix douce, s'avère avoir un charme naturel et finit par donner au film beaucoup de sa douceur et de son relief comique.

    L'agent taupe-Maite Alberdi-1
    The Mole Agent, un film de Maite Alberdi

    Une critique ouverte

    Avant l'intrigue et le flair du film noir, une intrigue simple avec une critique ouverte se déroule. Maite Alberdi réalise le film comme une funambule insouciante, se promenant entre fiction et documentaire avec facilité, interviewant les habitants de la maison de retraite, montrant des bribes de la vie quotidienne des résidents et des soignants, et servant de fantastiques coupes de style policier.

    Le fantasme policier se traduit par des étincelles comiques et, bien que cela puisse paraître parfois frivole, devient un artifice utile aidant à mieux digérer certaines des scènes les plus tragiques qui, dans un contexte différent ou expliqué de manière plus sobre, feraient sûrement pleurer plus d'un spectateur.

    Chamy entre de tout cœur engagé dans son rôle d'espion, trouvant sa cible et engageant les enquêtes opportunes, et rendant compte de manière appropriée à son employeur avec des notes et des communications secrètes hilarantes. Cependant, tôt ou tard, il se lasse et se plaint de la nature malhonnête de son rôle d'agent d'infiltration; finit par se lier d'amitié avec d'autres résidents de l'asile et nous emmène dans une immersion intime dans la réalité tendre et déchirante de l'asile au jour le jour.

    Maite Alberdi réalise le film comme une funambule insouciante, se promenant entre fiction et documentaire avec facilité

    Cet asile en question est principalement habité par des femmes, dont certaines résidentes depuis de nombreuses années car elles n'ont jamais été mariées et considérées comme inutiles. Il n'échappe pas à la vision attentive d'Alberdi de réfléchir à la cruauté de patriarcat et catholicisme, des agents omniprésents qui façonnent la vie des femmes de ces asiles.

    Le désespoir des habitants qui reçoivent rarement un appel ou une visite et le sentiment général d'abandon finissent par irriter Chamy, qui a la chance d'avoir une famille qui l'aime et cherche sa proximité.

    L'agent taupe-Maite Alberdi-2
    The Mole Agent, un film de Maite Alberdi

    Tristesse sous-jacente

    Le comportement léger du début du film, qui ne cherche pas à cacher une tristesse sous-jacente, se fait de moins en moins sentir au fur et à mesure que l'intrigue progresse, pour finalement disparaître presque complètement quand il cède la place à une conclusion austère, plutôt sobre et triste, et vise à plongez dans la réflexion centrale partout. L'isolement auquel certains groupes de notre société sont condamnés pour être jugés trop dépendants.

    Le travail de la caméra, qui a du mal à être omniprésent, montre vraiment la valeur de mois de présence dans la maison de retraite pour faire en sorte que les protagonistes ignorent de plus en plus l'équipe de tournage qui, si au début se sentait clairement un peu intimidante, au final, parvient à être presque invisible, nous récompensant souvent avec des scènes d'intimité surprenante.

    Merci pour la lecture. La lecture des articles est gratuite, mais pourriez-vous envisager une abonnement? Pour 9 euros, vous nous soutiendrez, aurez accès à tous nos magazines imprimés en ligne et futurs - et obtenez votre propre page de profil (réalisateur, producteur, festival…) aux articles connectés. N'oubliez pas que vous pouvez nous suivre sur Facebook ou avec notre Newsletter.

    Marc Molas Carolhttp://www.tostadero.es
    Éditeur espagnol à Modern Times Review, et producteur de musique catalane, basé à Barcelone.
    MajorDocs revient à Majorque pour la 3e expérience annuelle du festival du documentaire lentLe #MajorDocs de Majorque revient pour une autre proposition radicale sur la scène des festivals : le cinéma du réel, les processus créatifs et la lenteur. Docs majeurs...
    Phie Ambo : L'art comme activisme. L'activisme comme artLe dimanche 19 septembre, troisième jour de #Nordisk Panorama# 2021, une masterclass avec le cinéaste et activiste danois #Phie...
    Nordisk Panorama 2021: les gagnants completsSur 62 courts métrages et documentaires nordiques nominés, les membres du jury et le public du 32e #Nordisk Panorama# ont...
    ART: Tu ne peux pas montrer mon visage (réal : Knutte Wester)Rejetés par la société dans ses rues contrôlées par le gouvernement, les rappeurs anonymes recherchent les sons de Téhéran à la fois pour la production et l'inspiration.
    ISLAN: Seyran Ateş : sexe, révolution et islam (réal : Nefise Özkal Lorentzen)L'imam Seyran Ateş pense que l'islam a besoin d'une révolution sexuelle, entraînant des fatwas, des balles, des menaces de mort et une protection policière.
    9/11: EPICENTERS DE NYC 9/11/2021½ (réal : Spike Lee)Tissant les histoires, les souvenirs et les idées de ceux qui ont été les témoins oculaires des plus grands défis de New York, la série limitée de Spike Lee est une riche tapisserie de la ville de New York au 21e siècle.
    MÉMOIRE: 8:15 (réal : JR Heffelfinger)Mêlant enregistrements audio et vidéo, images d'archives et reconstitutions, un documentaire innovant donne un récit à la première personne de l'attentat d'Hiroshima.
    Mystique féminine : réécrire le récit féminin dans Terra Femme et SavaLe 20e #DokuFest de cette année a proposé plus de 200 films du monde entier dans ses 19 sections. Ces rubriques...
    CONFLIT: Babi Yar. Le contexte (réal : Sergueï Loznitsa)Reconstruire et visualiser le contexte historique de la tragédie de Babi Yar, où 33,771 XNUMX Juifs ont été massacrés pendant l'occupation allemande en Ukraine.
    - Publicité -

    Vous pourriez aussi aimerS'INSCRIT
    Recommandé pour vous

    X